Final Fantasy World

Ces jeux qui font pleurer le Japon

Le 30/12/2011 à 12:34 par KujaFFman


Le site Internet du magazine Famitsu a publié cette nuit les résultats d'un sondage informel réalisé auprès des joueurs japonais et visant à connaître les jeux qui avaient le plus fait pleurer les joueurs. Je dis "informel" car il n'y a pas de chiffres sur le nombre de participants, le nombre de votes reçu par chaque jeu ou d'autres informations utiles comme la répartition hommes/femmes. Les résultats n'en restent pas moins intéressants, car une célèbre série que je vous laisse imaginer occupe plusieurs places dans ce top 20 des jeux les plus lacrymaux. Sans plus attendre, sortez vos mouchoirs...

1. Final Fantasy X (PS2, 2001, Square Enix)
2. Crisis Core -Final Fantasy VII- (PSP, 2007, Square Enix)
3. Okami (PS2, 2006, Capcom)
4. Clannad (PS2, 2006, GungHo Works)
5. Metal Gear Solid 3: Snake Eater (PS2, 2004, Konami)
6. Steins;Gate (Xbox 360, 2009, 5pb.)
7. Air (Dreamcast, 2001, Interchannel)
8 ex aequo. Final Fantasy VII (PS1, 1997, Square Enix)
8 ex aequo. Mother 3 (GBA, 2006, Nintendo)
10 ex aequo. Final Fantasy Type-0 (PSP, 2011, Square ENix)
10 ex aequo. Little Busters! Converted Edition (PS2, 2009, Prototype)
12 ex aequo. Final Fantasy IX (PS1, 2000, Square Enix)
12 ex aequo. Nier Replicant (PS3, 2010, Square Enix)
14. 428 ~Fuusa sareta Shibuya de~ (Wii, 2008, Sega)
15. Tales of the Abyss (PS2, 2005, Bandai Namco Games)
16 ex aequo. Metal Gear Solid 4: Guns of the Patriots (PS3, 2008, Konami)
16 ex aequo. Final Fantasy XIII (PS3, 2009, Square Enix)
16 ex aequo. Tales of Legendia (PS2, 2005, Bandai Namco Games)
16 ex aequo. ICO (PS2, 2001, SCEJ)
16 ex aequo. Shadow of the Colossus (PS2, 2005, SCEJ)
L'article s'accompagne de plusieurs commentaires des joueurs sondés. Dans le cas du grand gagnant, FFX, presque tous les messages mentionnent l'excellence de l'histoire, des personnages et de la bande originale (avec le célèbre thème au piano de Zanarkand), sans oublier bien sûr la fin du jeu qui est le moment le plus émouvant. L'un des joueurs dit même qu'il lui était impossible de se retenir de pleurer quand il jouait, et qu'il considère le jeu comme le meilleur RPG japonais jamais créé. Naturellement, plusieurs commentaires font mention de leur impatience suite à l'annonce du portage sur PS3 et Vita. L'attente devrait être longue, le développement n'en étant qu'à ses débuts.

La présence de Crisis Core bien avant FFVII a de quoi surprendre, mais on comprend mieux cette 2e place en lisant les commentaires : les joueurs ont naturellement été émus par la deuxième partie de l'histoire, mais aussi et surtout par la dernière scène du jeu, qui noue finalement les histoires de Zack et de Cloud. L'un des joueurs souligne le talent avec lequel le système de combat a été intégré à cette séquence. "Même si on sait comment ça va se finir, on pleure", note l'un des messages. Famitsu ne propose qu'un seul commentaire pour le "vrai" FFVII : le joueur en question explique avoir été profondément touché par la manière dont les personnages se reconstruisent peu à peu après la perte d'un être cher.

Même s'il n'est sorti qu'il y a deux mois, Final Fantasy Type-0 semble déjà avoir marqué de nombreux joueurs japonais. L'unique commentaire publié par Famitsu est celui d'un joueur qui affirme ne pas avoir pu retenir ses larmes quand la chanson thème "Zero" s'est lancée à la fin du jeu. Les chansons jouent visiblement un rôle primordial dans le déclenchement des larmes. Au sujet de FFIX, l'un des joueurs avoue en effet avoir continué à pleurer pendant le générique en écoutant la chanson "Melodies of Life", après avoir été bien sûr très touché par la superbe scène finale. L'autre joueur dont le commentaire a été publié pour cet épisode indique que, même si l'univers est très mignon, l'histoire fait réfléchir sur des thèmes difficiles tels que la mort. Il dit avoir surtout été marqué par la scène à Pandémonium et par la fin.

Dernier Final Fantasy du top 20, FFXIII aura fait pleurer les joueurs japonais grâce à la détermination de ses personnages. "J'ai pleuré pendant toute la fin ! raconte l'un des joueurs. C'était la première fois que je versais une larme devant un jeu." Enfin, ce n'est pas un Final Fantasy, mais ça n'en reste pas moins un jeu Square Enix : Nier Replicant a marqué les joueurs par les liens entre le héros et sa sœur (c'est la version japonaise), les relations complexes entre les personnages, la profondeur de l'histoire et la beauté de la musique. "Je n'avais jamais autant pleuré pendant des combats dans un jeu !" s'exclame l'un des joueurs dont le commentaire a été mis en ligne.

L'occasion pour moi de confesser que je me suis rendu coupable d'une larme à la fin du 3e jeu de la liste, Okami. Je suis donc très content de savoir que je n'ai pas été le seul. Mais comment rester de marbre devant cette merveille absolue du jeu vidéo d'aventure ?
Si vous avez vous aussi des histoires de larmes devant un Final Fantasy à partager, n'hésitez pas à me les envoyer. Je les publierai peut-être sur le site pour prolonger cet article !

Communauté : FFWorld.org

Vendredi 31 octobre 2014